CHINE
La visite de Xi Jinping ouvre une nouvelle ère du partenariat sino-suisse (COMMENTAIRE)
        
2017-01-18 14:30 |
 

BEIJING, 16 janvier (Xinhua) -- La visite en Suisse du président chinois Xi Jinping permettra d'obtenir des résultats fructueux et d'ouvrir une nouvelle ère du partenariat stratégique innovant.

A l'occasion de cette visite, le premier voyage à l'étranger de l'année pour M. Xi et la première visite dans ce pays alpin d'un président chinois au 21e siècle, les deux pays oeuvreront à l'élaboration d'un plan sur le développement des relations bilatérales et à la signature d'accords de coopération sur la politique, le libre-échange, la culture, les douanes, l'énergie et les sports.

Dans un contexte de morosité du commerce international et d'incertitude de la relance de l'économie mondiale, cette visite a envoyé un message fort au monde, à savoir que la Chine et la Suisse se sont engagées à protéger un système de commerce international ouvert et inclusif, à préserver la paix et la stabilité du monde et à promouvoir un système de gouvernance mondiale équitable et raisonnable.

Bien que la Chine et la Suisse disposent de différents systèmes sociaux et se trouvent à différentes étapes de développement, les relations bilatérales ont été caractérisées par un nombre de "premières" depuis des décennies.

La Suisse a été l'un des premiers pays occidentaux à forger des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Après l'ouverture et la réforme de la Chine, à la fin des années 1970, la Suisse a établi la première joint-venture industrielle en Chine, en 1980.

La Suisse a été aussi le premier pays européen à reconnaître le statut d'économie de marché complet de la Chine et le premier pays européen continental à signer un accord de libre-échange avec la Chine.

La Suisse a été aussi l'un des premiers pays européens à rejoindre la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, une institution multilatérale lancée par la Chine et visant à financer l'amélioration des infrastructures en Asie.

Les relations sino-suisses sont devenues un modèle de coexistence pacifique et de coopération gagnant-gagnant entre les pays ayant des systèmes sociaux, des étapes de développement et des superficies différents.

En ce qui concerne la politique, les relations bilatérales ont été promues par les échanges de visites de haut niveau. La visite de M. Xi intervient une année après que Johann Schneider-Ammann, alors président suisse, a effectué une visite d'Etat en Chine en avril 2016, à l'occasion de laquelle les deux pays ont forgé un partenariat stratégique innovant. Par ailleurs, plus de 20 mécanismes de dialogue et de consultation ont joué un rôle important dans le renforcement de la coordination et de la coopération à divers niveaux.

Dans le secteur économique et commercial, le volume commercial entre les deux pays a atteint 44,27 milliards de dollars en 2015, en croissance de 1,7% sur un an. La Chine est devenue le premier partenaire commercial en Asie pour la Suisse, alors que cette dernière représente un partenaire commercial majeur pour la Chine en Europe.

La Suisse est l'un des pays les plus novateurs dans le monde, se classant parmi les premiers mondiaux en termes de nombre de brevets par personne. Sur 10.000 habitants en Suisse, douze sont membres du personnel chargé de la recherche scientifique. La Chine a décidé de poursuivre une stratégie de développement basée sur l'innovation en introduisant "l'innovation" dans les cinq concepts de développement formulés pour la période du 13e Plan quinquennal (2016-2020), incluant également la coordination, le développement vert, l'ouverture et le partage.

Dans les domaines du tourisme et de la culture, 1,36 million de touristes chinois se sont rendus en Suisse en 2015, et la Chine est devenue la quatrième source de touristes pour ce pays.

Il est raisonnable de s'attendre à ce que la coopération innovante entre la Chine et la Suisse jouera un rôle exemplaire dans les relations de la Chine avec l'Europe et bénéficiera aux peuples des deux pays.

0