CHINE
Une porte-parole du gouvernement central condamne vivement l'attaque contre un député de Hong Kong
        
2019-11-08 14:01 | French.xinhuanet.com

BEIJING, 8 novembre (Xinhua) -- Une porte-parole du bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d'Etat a exprimé jeudi sa vive indignation après une attaque au couteau visant un député de Hong Kong et l'a fermement condamnée.

La porte-parole Xu Luying a appelé à une sanction sévère contre les violences en accord avec la loi et a mis l'accent sur un environnement équitable, juste, sûr et ordonné pour les élections à Hong Kong.

Junius Ho, membre du Conseil législatif de la région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, a été poignardé mercredi matin au buste par un homme près de Tuen Mun, alors qu'il faisait campagne pour sa réélection au sein du Conseil de district, a précisé Mme Xu. Deux des collègues de M. Ho ont aussi été blessés.

Mme Xu a exprimé sa profonde sympathie pour M. Ho et ses collègues, notant que l'attaque choquante n'était pas seulement un acte criminel, mais aussi une pure violence contre les élections.

Elle a fait remarquer que les émeutiers à Hong Kong tentaient de créer un "effet dissuasif" en menaçant et en intimidant les candidats et leurs partisans qui ont exprimé leur opposition aux violences, dans le but d'influencer les résultats des élections des Conseils de districts et de réaliser leur objectif de saisir le pouvoir politique.

Récemment, certains malfrats à Hong Kong ont provoqué une escalade de la violence en vandalisant des entreprises de la partie continentale de la Chine, le bureau de l'Agence de presse Chine nouvelle et des bureaux de députés, ainsi qu'en agressant et en insultant des citoyens innocents, selon Mme Xu.

Comme le président chinois, Xi Jinping, et le vice-Premier ministre Han Zheng l'ont déclaré lors de leurs rencontres respectives avec la chef de l'exécutif de la RAS de Hong Kong, Carrie Lam, la tâche actuelle la plus importante pour Hong Kong est de mettre fin aux violences et au chaos et de rétablir l'ordre, ce qui est aussi une responsabilité commune des organes administratifs, législatifs et judiciaires de Hong Kong, a ajouté la porte-parole.

0