ECONOMIE
La Russie va créer un groupe spécial pour superviser la réduction de sa production pétrolière
        
2016-12-13 17:00 |

MOSCOU, 11 décembre (Xinhua) -- La Russie va créer un groupe de surveillance destiné à garantir le respect de la réduction de sa production pétrolière, une mesure récemment décidée dans le cadre d'un accord entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les pays non-membres, a déclaré dimanche le ministre russe de l'Energie Alexander Novak.

"Nous allons créer un groupe national de surveillance au cours d'une rencontre avec nos compagnies pétrolières. La chose la plus importante est d'assurer une baisse de la production pétrolière dans l'ensemble du pays", a estimé M. Novak, qui se trouvait à Vienne pour les négociations attendues de longue date, selon l'agence de presse RIA Novosti.

M. Novak a ajouté qu'il rencontrerait la direction des compagnies pétrolières russes la semaine prochaine, afin de discuter des détails de cette réduction de la production.

Samedi, onze pays producteurs de pétrole non-membres de l'OPEP, dont la Russie, ont accepté de réduire leur production de pétrole de 558 000 barils par jour environ. Cette décision fait suite à l'accord atteint en novembre au sein de l'OPEP pour réduire la production d'1,2 million de barils par jour. Il s'agit du plus grand effort déployé au cours des 15 dernières années par les pays riches en pétrole pour redynamiser le marché pétrolier mondial.

Selon ces accords, la Russie va faire baisser sa production de 200 000 à 300 000 barils par jour en 2017, pour arriver progressivement à une production totale de 10,947 millions de barils par jour.

Par ailleurs, le ministre azerbaïdjanais de l'Energie Natig Aliyev a indiqué samedi que la Russie et le Koweït allaient présider un comité chargé de surveiller la bonne application de cet accord.

0