MARCHÉ
La Commission européenne donne un nouvel élan aux jeunes entreprises en Europe
        
2016-11-23 22:43 |

BRUXELLES, 22 novembre (Xinhua) -- La Commission européenne a présenté mardi l'initiative en faveur des start-up et des scale-up, qui réunit une série de mesures existantes et de nouvelles actions destinées à créer un cadre plus cohérent pour permettre aux jeunes entreprises de se développer et d'exercer leurs activités dans toute l'Europe.

Il s'agit en particulier de permettre : un meilleur accès au financement; une deuxième chance pour les entrepreneurs et une simplification des déclarations fiscales. La Commission européenne et le groupe de la Banque européenne d'investissement sont en train de créer un Fonds paneuropéen de fonds de capital-risque.

Par allieurs, la Commission a présenté une proposition législative concernant la législation en matière d'insolvabilité, qui donnera aux entreprises qui connaissent des difficultés financières la possibilité de se restructurer à un stade précoce afin d'éviter la faillite et le licenciement du personnel. La Commission travaille également sur une série de simplifications de nature fiscale, dont la récente proposition relative à une assiette commune consolidée pour l'impôt sur les sociétés (ACCIS), qui propose de soutenir les entreprises innovantes et de petite taille qui souhaitent développer leurs activités par-delà les frontières.

L'initiative de la Commission européenne en faveur des start-up (jeunes entreprises) et des scale-up (entreprises en expansion) a pour objectif d'offrir aux nombreux entrepreneurs innovants européens toutes les chances de se hisser parmi les plus grandes entreprises à l'échelle mondiale. Elle rassemble toutes les possibilités que l'UE offre déjà, en mettant désormais l'accent sur les investissements en capital-risque, la législation en matière d'insolvabilité et la fiscalité.

L'Europe ne manque ni d'idées innovantes ni d'esprit d'entreprise, mais de nombreuses nouvelles entreprises ne survivent pas à la phase critique des premières années d'existence ou tentent leur chance dans un pays tiers au lieu de tirer parti d'un réservoir de 500 millions de clients potentiels dans l'Union européenne. La Commission européenne est déterminée à changer cette situation et à aider les jeunes entreprises à exploiter pleinement leur potentiel d'innovation et de création d'emplois.

Ces dernières années, la Commission européenne a déjà proposé un certain nombre de politiques en faveur des jeunes entreprises en Europe, telles que l'union des marchés des capitaux, la stratégie pour le marché unique et le marché unique numérique.

0