SOCIÉTÉ
La grippe sera moins sévère en Chine cette année mais ne doit pas être prise à la légère
        
2019-01-11 09:17 | le Quotidien du Peuple en ligne

La saison de la grippe en Chine est plus clémente que l'hiver dernier, mais le pic ne disparaitra pas avant la fin du mois de janvier.

Le dernier rapport publié par le Centre national chinois de la grippe a enregistré une augmentation des épidémies de grippe et des échantillons positifs au virus de la grippe depuis la mi-décembre, la souche grippale H1N1 étant le type dominant, suivie de la souche H3N2.

Selon le rapport publié le 4 janvier « De grandes parties du pays sont entrées dans la saison de la grippe, les virus de la grippe ont tendance à augmenter ».

D'après la Commission nationale de la santé, l'épidémie de grippe de l'année dernière a été la plus agressive de ces dernières années, faisant 106 morts en janvier et février 2018, soit plus que les deux années précédentes combinées.

« La grippe de cet hiver n'est pas aussi grave. À Beijing, le taux de croissance des épidémies de grippe dans les jardins d'enfants et les écoles primaires a déjà ralenti », a de son côté déclaré Pang Xinghuo, directrice adjointe du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies de Beijing, ajoutant que le pic d'infections devrait se dissiper entre le milieu et la fin janvier, suivant le schéma habituel.

Malgré cette saison grippale plus clémente, les hôpitaux des grandes villes s'efforcent tout de même de faire face à l'afflux soudain de patients présentant des symptômes de la grippe. Selon son compte WeChat, l'hôpital pour enfants de Xiamen, dans la province du Fujian (sud-est de la Chine), a ainsi récemment enregistré 2 300 visites à l'hôpital en une journée, en grande partie à cause de l'augmentation du nombre d'enfants cherchant un traitement contre la fièvre, la toux et d'autres symptômes grippaux.

Une hausse similaire a également eu lieu à l'hôpital Ditan de Beijing. Li Xinwang, directeur du centre des maladies infectieuses de l'hôpital, a constaté une légère augmentation du nombre de visites d'enfants et de personnes âgées présentant des symptômes de grippe. « Les décès dus à la grippe sont plus fréquents chez les personnes âgées de plus de 70 ans et chez celles souffrant de maladies respiratoires ou de problèmes cardiovasculaires », a-t-il précisé.

Il a en conséquence suggéré aux groupes vulnérables de se faire vacciner ou de prendre des précautions, telles que la prise anticipée de médicaments contre la grippe si les membres de leur famille ou leurs amis l'attrapent.

Dans le même temps, une pénurie de vaccins antigrippaux affectant une grande partie de la Chine depuis octobre a suscité des inquiétudes quant au pic de la saison de la grippe qui approche. Mme Pang a toutefois indiqué que Beijing disposait de suffisamment de vaccins contre la grippe et qu'1,24 million de doses ont été administrées jusqu'à présent, soit à peu près la même chose que l'an dernier.

« Bien que les premiers jours d'inoculation, de fin octobre à début décembre, soient écoulés, les personnes qui ne se font pas vacciner contre la grippe pendant les périodes recommandées peuvent toujours contacter les cliniques car le vaccin antigrippal est maintenant en stock », a-t-elle précisé. « La période de pointe des vacances de la Fête du Printemps approche et un grand nombre de personnes envisagent de voyager à l'étranger. Il est important de surveiller de près les maladies infectieuses touchant leur destination et de prendre des mesures de précaution sur leur route », a-t-elle conclu.

0