MONDE
La politique de cohésion soutient l'intégration des migrants à Bruxelles
        
2016-11-17 17:47 |

BRUXELLES, 15 novembre (Xinhua) -- Suite à la demande des autorités belges, la Commission européenne a accepté mardi de modifier le programme Bruxellois de politique de cohésion 2014-2020 et de rediriger ainsi une partie du financement pour un projet d'inclusion sociale.

Un million d'euros issus du Fonds européen de développement régional viendront ainsi renforcer les efforts de la région de Bruxelles-Capitale pour lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale dans les zones urbaines, en contribuant au financement des activités de deux centres de soins gérés par l'ONG Médecins du monde, à Molenbeek et à Anderlecht. Ces centres aideront les communautés marginalisées, notamment les migrants, en fournissant des soins de santé et des services sociaux aux habitants les plus démunis des zones urbaines.

L'intégration des migrants dans les villes et la lutte contre la pauvreté urbaine sont des priorités du programme urbain pour l'UE et font l'objet des premiers partenariats lancés dans ce contexte. Le partenariat sur la pauvreté urbaine est coordonné conjointement par la Belgique et la France.

En septembre 2015, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a annoncé dans son discours sur l'état de l'Union que la Commission était prête à modifier le programme de la politique de cohésion et à réaffecter les fonds concernés pour faire face aussi bien à l'urgence de la crise des réfugiés qu'aux enjeux à long terme liés à l'inclusion sociale. C'est dans ce contexte que l'Italie et la Belgique ont déjà toutes deux obtenu la modification d'un de leurs programmes au titre de la politique de cohésion.

Soucieux de favoriser une plus grande intégration des communautés marginalisées dans les zones urbaines, la Commission et ses partenaires ont fait de cette question l'une des priorités du programme urbain.

La Commission a en outre noué un dialogue direct sur le sujet avec les maires des grandes villes européennes et ajouté une nouvelle priorité d'investissement dans le règlement relatif aux Fonds structurels et d'investissement européens pour la période 2014-2020 à l'occasion du réexamen à mi-parcours du cadre financier pluriannuel.

0