MONDE
Etats-Unis : les élections de mi-mandat se traduisent par un Congrès partagé (SYNTHESE)
        
2018-11-08 09:05 | Xinhua

WASHINGTON, 7 novembre (Xinhua) -- Les résultats préliminaires des élections législatives de mi-mandat mardi aux Etats-Unis se sont traduites par un futur Congrès partagé entre le Parti démocrate, qui conquiert la Chambre des représentants, et le Parti républicain, qui conserve le Sénat.

Selon les projections des médias américains, le GOP a renforcé sa mainmise sur le Sénat, tandis que les Démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants après y avoir été minoritaires pendant huit ans.

Alors que des bulletins étaient encore dépouillés tôt mercredi et qu'une sénatoriale partielle dans le Mississippi fera l'objet d'un second tour plus tard dans le mois, la répartition exacte des sièges au Congrès n'est pas encore connue.

Ce résultat d'un Congrès divisé, prévu largement par les sondages, a permis à chacun de clamer victoire : c'est "un énorme succès", a tweeté le président Donald Trump, alors que la cheffe des Démocrates à la Chambre, Nancy Pelosi, a promis de "rétablir l'équilibre des pouvoirs" face à l'administration Trump.

La polarisation politique de ces dernières années a dynamisé les électeurs des deux camps. Le vote anticipé et les contributions de campagne ont ainsi battu des records.

Selon des sondages, les questions clés pour les électeurs ont été l'assurance-maladie, l'immigration et l'économie.

Les élections de mi-mandat ont connu cette année un nombre de premières dans l'histoire du pays, dont le premier gouverneur ouvertement gay, la première députée musulmane et les premières députées amérindiennes, la plus jeune membre du Congrès, la première sénatrice de l'Etat du Tennessee et la première gouverneure du Dakota du Sud.

0