MONDE
La Turquie affirme que son offensive contre les Kurdes syriens n'est pas liée au retrait américain
        
2019-01-11 09:28 | French.xinhuanet.com

ANKARA, 10 janvier (Xinhua) -- L'offensive militaire turque prévue contre les militants kurdes dans le nord de la Syrie ne dépend pas du retrait des troupes américaines de la région, a déclaré jeudi le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Dans une interview accordée à la chaîne privée NTV, M. Cavusoglu a déclaré que la Turquie mènera l'opération militaire prévue pour déjouer la menace dans le nord de la Syrie, même si les États-Unis reportent le retrait de leurs troupes.

La Turquie avait fait part de son intention d'entrer à l'est de l'Euphrate avant que le président américain Donald Trump ne révèle son plan de retirer les forces américaines de Syrie. L'offensive turque n'est par conséquent pas liée au retrait américain, a assuré M. Cavusoglu.

Certains membres de l'administration Trump tentent de convaincre le président de changer d'avis concernant le retrait, a-t-il ajouté.

Le ministre turc a tenu ces propos après que Ankara eut rejeté mardi les demandes du Conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, concernant la protection des combattants kurdes syriens après le retrait américain.

Mardi toujours, devant le parlement, le président turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré que la Turquie était déterminée à éliminer le "couloir terroriste" dans le nord de la Syrie.

La Turquie considère les Unités de protection du Peuple (YPG), allié des troupes américaines dans la lutte contre l'État Islamique (EI) en Syrie, comme un allié des rebelles du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK).

L'année dernière, à la mi-décembre, M. Erdogan a menacé de lancer une opération transfrontalière contre les milices kurdes syriennes, mais l'opération a été reportée quand M. Trump a annoncé son projet de retirer tous les soldats américains de Syrie.

0